Fermer

Des alternatives durables pour contrer la hausse des prix des matériaux

Alternatives durables

Les prix de l’énergie ne cessent d’augmenter, le prix des matières premières comme les céréales et le blé s'envolent, et la facture des cultivateurs s’alourdit également. Les matériaux de construction sont devenus beaucoup plus chers. Les constructeurs ou rénovateurs ont tout intérêt d’examiner de près les différentes possibilités afin d’identifier la moins onéreuse, mais aussi la plus qualitative et la meilleure en termes d’efficacité énergétique, entre autres. Ce que vous construisez aujourd'hui de manière durable et réfléchie sera rentabilisé à long terme.

Des contrats appropriés
Concrètement, les prix des matériaux de construction augmenteront de 20 % d'ici 2020. C'est ce qui ressort des chiffres de la Commission tirés de la liste des prix des matériaux de construction. Cette hausse a encore été amplifiée à cause de la guerre en Ukraine. En outre, les devis pour les matériaux ne restent pas valables aussi longtemps. Près de la moitié des entreprises de construction interrogées ont déclaré que leurs devis ne sont valables que pour quelques jours, voire quelques heures pour certaines. Les entrepreneurs doivent tenir compte de cette situation et donc prévoir des clauses appropriées, comme des formules de révision détaillées ou des prix journaliers, mais aussi en ce qui concerne les délais de livraison. Ceux-ci dépendent, bien entendu, des délais de livraison de leurs fournisseurs, qui sont aujourd'hui généralement plus longs que d'habitude. Ces clauses constituent la base d'un contrat équilibré et transparent et tout le monde en profite.

Des nouvelles positives sur la TVA
La hausse des prix, c'est un mot que nous avons souvent entendu ces derniers mois. Cependant, notons également de bonnes nouvelles. L'application du taux réduit de TVA (6 %) sur les démolitions-reconstructions a été prolongée jusqu'à la fin de 2023. La TVA réduite à 6 % est désormais aussi applicable temporairement pour les panneaux solaires, les chauffe-eau solaires et les pompes à chaleur dans le cadre de travaux effectués sur des bâtiments de moins de 10 ans. Sans aucun doute, il s’agit d’une bonne nouvelle pour ceux qui envisagent de tels investissements et qui veulent contrer la hausse des prix de l'énergie. Une réduction de la TVA est également envisagée pour les travaux complémentaires comme le forage du sol pour les systèmes équipés de pompes à chaleur géothermiques. Une bonne nouvelle pour le secteur de la construction, car cela signifie que cette technologie suscite davantage d'intérêt. Elle existe depuis vingt ans, mais son utilisation en Belgique a été lente à se développer. Les systèmes de chauffage conventionnels ont opposé une forte résistance, même si tout le monde sent que l'ère des combustibles fossiles touche à sa fin.