Fermer

Une ancienne imprimerie se convertit en un projet de cohousing écologique

Une ancienne imprimerie se convertit en un projet de cohousing écologique

 

L'ancienne imprimerie Onzea, à Borgerhout, s’apprête à accueillir de nouveaux occupants. Un groupe de « cohousers » y envisage un immeuble à appartements avec plusieurs espaces partagés. Un projet passionnant pour les architectes d'Archi4.

InDruk, le premier projet de cohousing – ou habitat groupé – à Borgerhout, est une longue histoire.« Nous travaillons à ce projet depuis longtemps », explique Steven Bydekerke, architecte chez Archi4.

« La belle-famille de mon collègue possédait une imprimerie, mais la plus grande partie des activités a déménagé à Brasschaat. L'immeuble de Borgerhout allait donc être vide. Le propriétaire a estimé qu'il fallait en faire quelque chose, et a pensé à un grand projet résidentiel. »

« A un moment, nous avons entendu qu'un groupe de cohousers était à la recherche d'un site. Nous les avons contactés par l'intermédiaire de Cohousing Projects. C'est ainsi que tout a commencé 

 

Un projet résidentiel impressionnant

Le groupe a désormais pris une option sur le terrain. Le projet est donc assez avancé.


« Nous attendons actuellement l'approbation de notre demande de permis de construire. En parallèle, nous sommes en pleine préparation du dossier d'exécution. Nous espérons pouvoir commencer la démolition et ensuite la construction au printemps 2018 ».

 

Bien qu'il s'agisse du premier projet de cohousing d'Archi4, les affinités ne manquent pas.

« Ce projet s'inscrit dans le cadre de nos activités d'atelier de conception bio-écologique. Dans ce contexte, nous nous préoccupons de l'environnement et de la santé des habitants, à la fois sur le plan physique et sur le plan social. Pour nous, ce projet représente une forme d'habitation idéale : vivre ensemble dans la ville, et partager. Il va de soi que nous ferons en sorte que les unités de logement répondent également à la norme QNE ».

L'élaboration d'un projet de cohousing est plus intensive que d'autres projets de construction, et nous devons faire attention à d'autres éléments.

« En tant qu'architecte, vous rencontrez un groupe dont la composition change encore au début. De nouveaux membres se rajoutent constamment, au fur et à mesure que des appartements se vendent. Nous voulons tenir compte, au maximum, des souhaits de chaque habitant. Ce qui rend les choses plus complexes. »

 

«Pour d'autres projets, on réalise d'abord une esquisse générale, dont l'on discute ensuite. Ici, nous discutons individuellement avec le propriétaire de chaque appartement. Mais des équipements collectifs sont également nécessaires. Cette alternance entre l'individuel et le collectif représente l'aspect le plus important du cohousing.»

«L'accent est mis sur la vie en communauté, plutôt que sur le fait de partager un espace. Ce qui a un impact sur la conception. Il est important que les habitants se rencontrent. C'est pourquoi nous avons décidé de développer une sorte de passerelle d'accès pour InDruk. Les habitants peuvent s'y rencontrer en se rendant vers leur appartement ».

Steven souligne toutefois que la vie en communauté n'est pas évidente. « Je pense que les personnes qui désirent se lancer dans un projet de cohousing doivent avant tout être engagées. Elles doivent apprendre à décider en groupe. Il y a là tout un processus d'apprentissage, parce que tout le monde veut bien entendu avoir son mot à dire, surtout sur les aspects communautaires. »​

« Il faut pouvoir parvenir à un consensus. Dans un groupe tel que celui-ci, toutes les décisions sont prises en commun, ce qui veut dire que vous devez penser au groupe, plutôt qu'à vous-même. D'un autre côté, ce qui rend le cohousing aussi amusant et intéressant, c'est que non seulement vous avez des voisins, mais cela vous fait aussi de la famille en plus ».

Actuellement, aucun cadre légal ne règle le cohousing. Steven :

« Il existe toutefois certaines normes à respecter, notamment en termes d'accessibilité et de protection contre l'incendie. Mais ce sont les mêmes règles que pour les immeubles à appartements classiques.»

«  Il faut tout de même un cadre légal. Surtout pour trouver un lieu adapté. Cela pose actuellement problème. Les groupes de cohousing se voient trop souvent répondre qu'ils ne peuvent pas lancer de projet. Mais heureusement, il y a du changement dans l'air ».

 

Vous ne savez pas exactement quel type de professionnel il vous faut ?

Nous sommes là pour vous aider ! Placez une commande, et nous vous mettrons en contact avec l'entrepreneur adéquat. Vous recevrez sous quelques jours des offres sans engagement de la part d'un entrepreneur agréé près de chez vous.

Placer une commande