Fermer

La journée d'un rapporteur PEB

La journée de Dieter Vandenberghe, rapporteur PEB : « La communication, c'est important ».

Un projet de construction ou de rénovation demande beaucoup d'attention. Le rapporteur PEB en est l'un des nombreux partenaires. Il veille entre autres à ce que le projet réponde à la législation la plus récente en matière de prestations énergétiques et de climat intérieur. Build Your Home a suivi la journée de travail de Dieter Vandenberghe, rapporteur PEB, chez Lambda, un bureau d'études spécialisé dans les calculs énergétiques. 

8 heures – première vérification des e-mails

Tous les jours, Dieter commence par vérifier ses e-mails. « Les gourous de l'efficacité estiment qu'il s'agit là d'une mauvaise idée, mais je le fais tout de même », rit Dieter. « Je passe une grande partie de mon temps à répondre aux questions des architectes et des maîtres d'ouvrage. Ils doivent obtenir une réponse le plus rapidement possible, sans quoi le projet de construction peut se voir retardé. Il faut à chaque fois réfléchir à la meilleure solution. Sans oublier que la réglementation change régulièrement. Il n'est donc pas toujours évident de fournir une réponse rapide à toutes les questions ».

10 heures – élaboration et envoi d'études préliminaires

« Auparavant, je consacrais environ la moitié de mon temps à l'élaboration de calculs préliminaires, mais j'ai depuis peu un collègue », raconte Dieter. Ces calculs sont effectués sur la base du plan de l'architecte ainsi que d'éventuelles informations additionnelles. De ces calculs est ensuite issue la déclaration initiale. Bien que cela ne soit pas obligatoire, Dieter élabore une étude préliminaire. « Nous recevons un plan concernant une nouvelle construction ou une transformation, et nous dessinons le tout en 3D. 

Nous entrons ensuite toutes les données, comme les surfaces, les installations et l'isolation, dans un logiciel. Nous vérifions que le bâtiment satisfasse aux exigences, et ce qui doit encore éventuellement être fait afin d'y répondre. Tout cela se retrouve dans l'étude préliminaire. L'on mentionne également comment se déroule le processus du rapport PEB, et nous conseillons au maître d'ouvrage de rassembler suffisamment de preuves de tout ce qui a été appliqué. Je dois en effet, par la suite, introduire auprès de l'administration flamande une déclaration finale avec les valeurs réelles ».

Pour Dieter, l'étude préliminaire constitue un document de communication important. « En délivrant une déclaration initiale, vous êtes tenu de donner un seul avis, de sorte que le client puisse satisfaire à toutes les exigences en matière de PEB. L'étude préliminaire permet à la fois au maître d'ouvrage et à l'architecte de voir clairement ce qui a été imputé en termes d'isolation et d'installations ». 

13 heures – établissement des rapports PEB

Outre la déclaration initiale, le spécialiste en énergie doit également établir un rapport PEB. « A la fin d’un projet de construction, il faut à nouveau vérifier tout le calcul et s’assurer que tout soit bien correct. L’isolation a-t-elle été effectuée selon les calculs ? Les vérifications s’effectuent le plus souvent grâce aux factures du client. Si quelque chose n’est pas clair, nous nous rendons chez le client pour constater sur place. Un nouveau calcul est effectué sur la base de ces factures et de ces constatations, ce qui permet ensuite d’élaborer la déclaration finale. Celle-ci est ensuite transmise, avec les valeurs correctes, à l’administration flamande ». 

19 heures – visite chez le client

« Les visites chez les clients ne peuvent pas toujours s’effectuer pendant les heures de bureau, et cela demande pas mal de temps. C’est pourquoi je m’efforce, dans la mesure du possible, de les faire venir à mon bureau », raconte Dieter. « Ces réunions sont utiles lorsque l’on rencontre des difficultés à satisfaire aux exigences, ou dans le cas de grands projets de construction, où tout est plus complexe ».

« Lorsque je me rends chez un client, c’est le plus souvent pour effectuer des constatations en vue du rapport PEB ». Dieter Vandenberghe estime que la communication avec ses clients est primordiale. « En général, on ne construit qu’une seule fois dans sa vie. Pour la plupart des maîtres d’ouvrage, il s’agit donc là de quelque chose d’entièrement nouveau. C’est pourquoi il est préférable de vous faire accompagner par des experts, dont c’est le pain quotidien ». 

Pourquoi le rapport PEB est-il si important ?

« La réglementation relative au PEB est très stricte », explique Dieter. « Si elle n’est pas suivie correctement, le maître d’ouvrage s’expose à une amende, qui peut atteindre des milliers d’euros. C’est pourquoi il est important de bien vous faire accompagner tout au long du processus ».