Fermer

Un bon éclairage, c’est bien plus que de choisir un joli luminaire

Réfléchissez à votre éclairage avant de vous lancer dans des travaux de rénovation ou de construction. Établissez un plan, sur lequel vous indiquerez où chaque point lumineux doit se trouver, quelle sera sa fonction et quelles sources de lumière vous utiliserez. Voici nos conseils.

Le soleil, première source de lumière

Essayez, dans la mesure du possible, d’orienter le salon et la cuisine vers le sud, le sud-ouest ou le sud-est. Cela vous permettra de profiter des rayons du soleil, qui donneront vie à votre intérieur. Dans les pièces orientées vers le nord, la lumière est plutôt diffuse et indirecte, l’idéal pour une buanderie ou un atelier.

La disposition et le format des fenêtres ont aussi un rôle à jouer. Saviez-vous que la lumière qui provient d’une fenêtre de toit est trois fois plus intense que la lumière qui passe par une fenêtre « normale » ? Il existe de multiples façons de faire entrer la lumière dans une habitation : puits de lumière, tunnels, patios, velux ou encore sols en verre... Le choix est vaste !

Multiplier les points de lumière

Il est impossible de créer une ambiance chaleureuse avec seulement un point lumineux, au milieu du plafond. La pièce aura plutôt l’air terne et peu engageante. De plus, pour éclairer une pièce entière avec un seul luminaire, il faut une ampoule puissante, ce qui est loin d’être agréable, en plus d’être mauvais pour les yeux.

L’idéal est donc plutôt de multiplier les points lumineux. Plusieurs scénarios sont alors possibles : toutes lumières allumées quand on fait le ménage, une lumière cosy pour quand on regarde la télévision, etc. Prévoyez aussi des lampes aux murs, qui donneront l’impression que la pièce est plus grande.

 

L’éclairage en plusieurs « couches »

Un éclairage général représente la base, qui nous permet d’évoluer à l’intérieur lorsqu’il fait sombre dehors. Le niveau doit être suffisant pour que l’on puisse se déplacer dans la maison en toute sécurité. Cet éclairage est réparti de la même façon dans toute la pièce.

Vient ensuite l’éclairage « spécifique », dont le but est de pouvoir faire ce que l’on souhaite avec facilité et confort, sans être aveuglé et sans ombres trop marquées. Il ne peut pas non plus y avoir de structures ou d’armatures dans le chemin. Citons par exemple les lampes qui éclairent le plan de travail de la cuisine, ou bien les lampes de lecture de chaque côté du lit.

La dernière « couche » est l’éclairage d’ambiance ou de mise en avant. Par exemple, un petit spot au-dessus d’une peinture ou d’un meuble, une lampe sur un mur en briques pour en souligner le côté brut, etc. Autant d’éléments qui donnent du caractère et de la profondeur à un intérieur.

La bonne source de lumière

Pour l’éclairage général, on utilise la plupart du temps une source d’éclairage à rayonnement large, comme les LED en forme d’ampoule classique. Les éclairages de mise en avant font souvent appel à des spots, car cela permet de créer une ombre marquée qui met bien en évidence les formes et structures.

La couleur de l’éclairage est aussi importante. Elle est exprimée sous la forme d’une température en degrés Kelvin. Ainsi, une lampe dont la température est de 3 000 degrés Kelvin donne une couleur blanche chaude, très agréable. Une lampe qui affiche une température plus élevée donnera une couleur plus froide, comme ce que l’on trouve généralement dans les bureaux.

 

Vous ne savez pas exactement quel type de professionnel il vous faut ?

Nous sommes là pour vous aider ! Placez une commande, et nous vous mettrons en contact avec l'entrepreneur adéquat. Vous recevrez sous quelques jours des offres sans engagement de la part d'un entrepreneur agréé près de chez vous.

Placer une commande