Fermer
Incitants et primes à Flandre / Wallonie / Région de Bruxelles-Capitale
  • Guichets de l’énergie

    Des informations précises et actualisées concernant les primes énergie et rénovation sont fournies par les Guichets de l’énergie ou par téléphone au numéro : 1718 (appel gratuit).

    Coordonnées des Guichets de l’énergie :

    Arlon: 063/24 51 00
    Braine-le-Comte: 067/56 12 21
    Charleroi: 071/33 17 95
    Eupen: 087/55 22 44
    Huy: 085/21 48 68
    Libramont: 061/62 01 60
    Liège: 04/221 66 66
    Marche-en-Famenne: 084/31 43 48
    Mons: 065/35 54 31
    Mouscron: 056/33 49 11
    Namur: 081/26 04 74
    Ottignies: 010/40 13 00
    Perwez: 081/41 43 06
    Philippeville-Dinant: 071/61 21 30
    Tournai: 069/85 85 34
    Verviers: 087/32 75 87

  • Les prêts à taux avantageux

    Renopack et Ecopack

    Le Renopack et l’Ecopack sont des prêts à tempérament à 0% pour réaliser des travaux économiseurs d’énergie et des travaux de rénovation. La durée du crédit est comprise entre 5 et 15 ans en fonction du niveau des revenus imposables du demandeur. Citons notamment parmi les travaux finançables : l’installation électrique, le remplacement du toit et des châssis, l’isolation du toit, des murs et des sols, l’installation de chaudières à condensation au gaz naturel, chaudière biomasse, pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, audit énergétique, chaudière à condensation au mazout, poêle à pellets…

    Accesspack

    L’Accesspack est un prêt à taux fixe (max. 30 ans) qui permet de financer l’achat ou la construction d’une habitation située en Wallonie. Le ménage ne peut dépasser un plafond de revenu, doit prouver une capacité de remboursement suffisante et choisir un bien dont la valeur vénale est inférieure à 205.000 € (276.750 € en zone de pression immobilière).

     

  • Primes énergie

    Cinq primes énergie : la réalisation d’un audit énergétique en vue de rénover, l’isolation thermique du toit, des murs et des planchers et l’installation d’un système de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire (chaudière au gaz naturel à condensation, pompe à chaleur pour l’eau chaude sanitaire, pompe à chaleur chauffage ou combinée, chaudière biomasse et chauffe-eau solaire).

     

    Toutes les informations sur les primes énergie en Wallonie sur http://energie.wallonie.be/
  • Primes rénovation

    Il existe quatre primes rénovation en Wallonie.

    Il s’agit des travaux de toiture, de l’assèchement, la stabilité et la salubrité des murs et du sol (en ce compris mérule et radon), de l’appropriation de l’installation électrique comportant l’amélioration ou le remplacement du coffret électrique, et enfin,  du remplacement des menuiseries extérieures. Un estimateur public (gratuit) est mandaté par l’Administration pour vérifier que le logement objet de la demande est améliorable et constater l’éligibilité des travaux (suite à l’envoi de l’avertissement préalable, voir « procédure » ci-dessous.

  • Procédure

    Pour tous les investissements éligibles à une prime, le demandeur envoie à l’Administration un avertissement préalable à la réalisation de l’investissement. Cet avertissement préalable est valable 2 ans. Passé ce délai, les travaux doivent faire l’objet d’un nouvel avertissement. La demande de prime est adressée à l’administration dans les 4 mois suivant la date de facture finale des travaux ou du dernier ouvrage réalisé. Un accusé de réception sera adressé au demandeur endéans les 15 jours. L’administration dispose ensuite de 3 mois pour notifier sa décision d’octroi ou de refus de la prime.

  • Quatre catégories de revenus

    Le montant des primes est fortement lié aux revenus des ménages. Un montant maximum de revenus à ne pas dépasser pour pouvoir bénéficier des primes a été fixé à 93.000 euros. Un coefficient multiplicateur favorise ainsi les bas revenus.

    La prime est multipliée par trois pour les revenus de moins de 21.900 euros (Cat.1), par deux pour la tranche allant jusqu'à 31.100 euros (Cat.2), et par 1,5 pour celle jusqu'à 41.100 euros (Cat.3). Au-delà de 41.100 € jusqu’au plafond de 93.000 € (Cat.4), le montant de base de la prime sera d’application.

    Précisions aussi que pour prendre en compte la taille des ménages, le revenu net imposable des ménages sera réduit de 5.000 euros par enfant à charge.